Interview

En Boucle etc…avec Ilhem

By 10 avril 2020 mai 8th, 2020 No Comments
Photo Ilhem cheveux frisés au naturel blouson noir

Salut les Boucles et Bouclettes !

C’est l’heure d’une nouvelle interview « En Boucle etc… » et nous avons eu la chance de discuter avec Ilhem.

Ilhem a 24 ans , elle est en école de commerce et actuellement en stage en tant que marketeur produits dans une école de formation en ligne pour entrepreneurs, freelances et indépendants.

Elle avait l’habitude de lisser ses cheveux frisés et a décidé de les porter au naturel depuis moins d’un an. Un retour d’expérience tout frais et des supers conseils en perspective 😉 !

Bonjour Ilhem, raconte-nous ton parcours, ton histoire ?

Concernant mon parcours scolaire, après un BAC Sciences Économiques et Sociales, on m’a conseillé d’aller en FAC de langues parce que j’avais des facilités en langues. J’ai donc intégré La Sorbonne Nouvelle en L1 Arabe-Espagnol mais très vite les matières économiques me manquaient. Dans la foulée j’avais postulé à un DUT de Gestion à l’IUT Paris Descartes où j’ai été prise. J’ai quitté la Sorbonne et entamé mon DUT qui a été très riche en apprentissages et en découvertes.

Dans le DUT, on nous apprend à développer des compétences utiles dans le monde du travail : énormément de travaux en groupe, beaucoup de présentations orales avec de la prise de parole et des powerpoints à volonté, de la communication, de la gestion, bref du concret ! Les professeurs étaient durs et exigeants mais nous ont énormément appris. Tout ce que j’ai acquis durant mon DUT a été utile et réutilisé par la suite.

Par mes camarades, j’avais découvert les concours pour intégrer les grandes écoles de commerce. J’ai décidé de continuer une année en Licence de Marketing avant de passer les concours et d’intégrer l’ESCP en Master 1.

Côté professionnel, j’ai commencé à travailler à 15 ans et jusqu’à l’année dernière j’ai accumulé une dizaine d’expériences différentes en parallèle de mes études. Ces jobs étudiants ont été extrêmement formateurs et m’ont appris à développer certaines soft skills, comme par exemple le travail en groupe, apprendre à communiquer avec les autres, ou s’adapter à des personnes très différentes de soi.

Depuis l’année dernière, je baigne dans le milieu de l’entrepreneuriat et du marketing. Après avoir passé 6 mois dans l’incubateur la Blue Factory aux côtés de la directrice, j’ai rejoint une agence de marketing digital française basée en Italie où j’y ai également passé 6 mois. Depuis novembre dernier, j’ai rejoint LiveMentor, un organisme de formation en ligne d’entrepreneurs où je suis marketeur produit. Mon rôle est de créer et de lancer des produits dans l’équipe marketing. Mon premier projet a été le Magazine Odyssées d’Entrepreneurs.

Comment définirais-tu ton histoire capillaire avec tes cheveux frisés ?

Ma relation avec mes cheveux a été compliquée dès mon plus jeune âge.

Je suis d’origine algérienne et à l’époque, les cheveux lisses étaient signe de beauté. A l’opposé, les cheveux très frisés étaient perçus comme étant laids. Les adultes autour de moi qualifiaient mes cheveux de drus et rêches. C’est donc tout naturellement que j’ai intériorisé le fait que j’avais des cheveux « difficiles » et pas très beaux au naturel.

A l’âge de 8 ans, je suppliais ma tante de me faire des « soins » pour avoir des cheveux lisses comme elle. Pour me faire plaisir, elle m’offrait mes premiers défrisages pour enfant. Je me considérais tellement chanceuse ! Dès l’âge de 11 ans j’allais dans des salons africains pour me faire défriser les cheveux. Les coiffeuses étaient en sueur quand elles me voyaient arriver car selon elles mes cheveux frisés demandaient beaucoup plus de travail que les cheveux crépus des clientes habituelles. En plus de coûter cher, ces défrisages n’étaient pas adaptés à mes cheveux et je ressortais avec des cheveux lisses mais figés.

En grandissant je suis passée aux lissages brésiliens. En plus de ces traitements, de mes 9 ans à mes 23 ans, je me lissais les cheveux toutes les semaines sauf exception.

Lorsque je suis partie en Italie pour y travailler, j’ai profité de ce nouveau départ pour prendre la décision de laisser mes cheveux au naturel. Mes colocataires et les amis que je me fais sur place adorent et m’encouragent à les garder tout le temps au naturel. C’est le déclic ! Je commence à avoir un nouveau « modèle de beauté » dans ma tête et j’apprends à accepter et à aimer mes cheveux frisés !

Comment prends-tu soin de tes cheveux ? Raconte-nous ta routine capillaire ?

Ma routine capillaire n’est pas encore au point mais j’ai des réflexes basiques qui me conviennent pour l’instant :

  • Ayant des cheveux très secs, j’évite de les laver tous les jours pour ne pas les abîmer avec des shampoings répétitifs
  • Je les démêle toujours sous la douche avec une brosse souple en ayant appliqué un masque
  • Après la douche, j’applique un masque sur mes cheveux en les coiffant avec mes doigts, avec la tête vers le bas pour décoller les racines et donner du volume
  • Je les laisse toujours sécher à l’air libre
  • Pour les jours où je ne fais pas de shampoing, j’utilise un vaporisateur d’eau pour les hydrater le matin et les coiffe avec mes doigts

Quel regard ont les jeunes de ton entourage sur tes cheveux frisés au naturel ?

Il y a vraiment une différence de perception des personnes ayant des cheveux lisses naturellement et des autres. Les personnes aux cheveux lisses me disaient que les cheveux bouclés étaient beaux et que je devais laisser les miens au naturel : ça rentrait par une oreille et ressortait par l’autre parce que je pensais qu’elles disaient ça pour me faire plaisir.

D’un autre côté, j’entendais souvent des phrases comme « Ma pauvre tu n’as pas de chance, tes cheveux sont vraiment difficiles à lisser », et j’étais bien d’accord avec eux à ce moment-là.

Une fois que j’ai décidé d’accepter mes cheveux bouclés, j’ai été vachement surprise du changement du regard des gens sur mes cheveux. J’ai eu beaucoup de compliments, y compris des personnes qui les critiquaient auparavant !

Aujourd’hui encore, dans la tête de beaucoup de jeunes filles d’origine maghrébine/africaine, les cheveux lisses valent mieux que des cheveux bouclés.

Tu travailles dans le milieu de l'entrepreneuriat. Dans ces temps difficiles de crise du covid-19, quelles sont pour toi les opportunités professionnelles à retenir pour l’après crise ?

Je pense qu’après cette crise, beaucoup d’entreprises auront intérêt à digitaliser en partie leurs activités. Internet et les métiers du web prennent une place énorme dans la nouvelle économie et c’est dingue de voir qu’en temps de crise, où tout est gelé, ce sont les entreprises digitales qui survivent le mieux.

Quels sont tes 3 conseils sur le plan perso pour garder le moral en cette période de confinement ?

Pour moi cette période de confinement est une opportunité pour se retrouver soi-même. Nous sommes toujours très sollicités, nous subissons un rythme intense toute l’année et ce confinement nous pousse à ralentir et à revenir aux choses essentielles.

Voici 3 conseils que je vous partagerais :

  • Essayez de voir cette situation différemment et en tirer quelque chose de positif (prendre le temps de se former par exemple…)
  • Prenez soin de votre santé
  • Utilisez cette opportunité d’isolement pour prendre du recul et voir ce qui est vraiment important dans votre vie

Sinon voici quelques activités que je recommande pour les personnes qui s’ennuient :

  • Lire des livres ou écouter des audio books
  • Regarder les films/documentaires que vous avez sur votre liste « A regarder plus tard »
  • Suivre des formations en ligne (OpenClassroom propose des formations gratuites en ce moment)
  • Suivre des lives pour faire du sport/méditation
  • Repasser sur votre carnet à idées/projets pour avancer sur ce qui était en pause
  • Apprendre une nouvelle langue avec les applications
  • Écrire des témoignages sur ce qu’on vit en ce moment (on vit un moment historique quand même 🙂)
  • Pour ceux qui ont le matériel : dessiner, peindre apprendre un nouveau morceau de guitare 😆

Un grand merci Ilhem pour cette interview, ton retour d’expérience et ces bons conseils 🙏.

Pour ne surtout pas rater nos prochaines interviews inspirantes et nos prochains articles sur le soin des cheveux bouclés, frisés et crépus, inscrivez-vous à notre newsletter 😉.

A très vite et surtout prenez soin de vous !

Bouclément vôtre,

Christie

Leave a Reply